Fumeurs et vapoteurs - Contrat professionnel

Rappelons préalablement qu'il est interdit de fumer ou de vapoter dans l'enceinte d'une entreprise et enfreindre cette interdiction peut entrainer un licenciement pour faute grave. Une fausse déclaration en pré-embauche de son statut de fumeur ou vapoteur peut aussi entrainer des retenues sur salaire ou un licenciement dans certaines conditions(*). Si l'employeur découvre qu'un employé est fumeur ou vapoteur, il pourrait estimer que le temps des poses pour fumer ou vapoter diminue son temps de travail ou que ses capacités professionnelles sont réduites. C'est ainsi qu'aux Etats-Unis, la loi sur 21 états autorise déjà une entreprise à licencier son personnel ou à refuser son embauche, si le salarié ou le candidat est un fumeur ou vapoteur. Si l'identité d'un consommateur d'un site en ligne de produit du tabac était rendue publique par malversation ou cyberattaque, une fausse déclaration d'embauche pourrait permettre aux employeurs informés de licencier les fumeurs et ce déjà dans plusieurs pays.

Les systèmes informatiques de grandes entreprises incluant celles du tabac ont montré leurs faiblesses en matière de sécurisation de données.

Face à ces risques, l'achat anonyme chez un débitant de tabac est recommandé pour se prévenir de ces dangers.

Pour ceux déjà enregistrés dans un tel site, faites appliquer votre droit à l'effacement : pour toute personne en faisant la demande, le vendeur a l'obligation d'effacer définitivement les données d'un consommateur d'un site marchand.